Qui sommes-nous ?

Hirondelle de l’Avenir est une association loi 1901 reconnue d’intérêt général, créée il y a 15 ans.

LE CONTEXTE DE NOS ACTIONS AU BÉNIN

Quelques chiffres clés :

Taux de pauvreté en 2020
0 %
Millions d'habitants dont 51% de femmes
0
De la population est âgée de moins de 15 ans
0 %
Moins de 50% des filles terminent leurs études primaires*
0 %
Des jeunes filles âgées de 18 à 22 ans soit près d'1 sur 5 a une grossesse précoce**
0 %

Nos principales actions :

  • Mettre en place une chaîne de programmes éducatifs via le parrainage d’enfants du plus bas âge jusqu’à l’insertion professionnelle : 600 parainages  effectués et bourses scolaires délivrées
  • Assurer un accès à l’eau potable, à l’assainissment et à l’hygiène : création de 27 puits entre 60 et 200 m pour que les populations rurales aient accès à l’eau potable
  • Ouvrir la voie aux formations aux Nouvelles Technologies : 2 premières écoles de coding
  • Favoriser l’accès aux études supérieures, à la formation et à l’insertion professionnelle : 50 bourses « des hirondelles »  (frais d’inscription, de scolarité, de transport; un trousseau, les fournitures et livres scolaires,  une couverture médicale et les frais de subsistance) accordées
  • Encourager l’entreprenariat et l’ « empowerment » des femmes : 50 micro crédits distribués
  • Améliorer l’offre de santé maternelle et infantile : création d’une première maternité à Niamey en janvier 2023 (Niger)

Nos objectifs principaux :

Favoriser l'égalité des chances tout en respectant les modes de vie des communautés

Favoriser l'émancipation des personnes accompagnées avec une approche accès sur le “faire-ensemble” avec les partenaires locaux

Notre impact :

Une contribution directe à de nombreux Objectifs de Développement Durable

Restons en contact !

Sophie Thouvenel

Founder

Contact
Nous suivre

* Selon la dernière enquête EDS (Enquête démographique et de santé), moins de la moitié des filles terminent leurs études primaires

** Suite en bonne partie au mariage des enfants, c’est-à-dire a un premier enfant avant l’âge de 18 ans

Source :  Rapports Banque mondiale, UNICEF